Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:27

Pourquoi “One Two Two”? Parce-que... ça fait 5 ! Les 5 qui « swinguent » !...

 

Et pourquoi donc des « barbershop songs » ?...

 

Nous chantions ensemble depuis quelques années dans un ensemble vocal, essentiellement de la musique ancienne et baroque.

Lors d’une soirée post-concert avec des amis choristes hollandais, 4 chanteurs ont entonné quelques morceaux de ce genre musical et nous sommes tombés sous le charme : des harmonies finement découpées, des mélodies mélancoliques ou souriantes, mielleuses ou guillerettes… C’était comme une gourmandise sucrée ! De joliettes chansons d’amour, toujours, du délice au tracas.

 

C’étaient des « barbershop songs », c’est-à-dire, comme son nom l’indique, des chansons entonnées chez les barbiers, quand les hommes se rencontraient au détour d’un rasage ou d’une coupe de cheveux. Aux USA au début du xxème siècle, on se rendait très souvent chez le barbier qui était un lieu de convivialité : le répertoire était constitué de chansons traditionnelles que les hommes avaient plaisir à interpréter et à harmoniser.

 

Dès les années 1930, des arrangements ont été composés pour des quartets.

Ces petits groupes vocaux sont trés fréquents, surtout aux USA et au Canada où de nombreux concours ont lieu de nos jours.

 

La précision musicale et l’univers créé par ces mélodies nous ont particulièrement intéressés.

Nous nous y sommes attelés : la justesse ne pouvait pas être approximative, les accords ne donnant leur saveur que dans une écoute et une exactitude les plus grandes possibles.

 

De plus, nous avons eu vite envie d’allier le geste à la parole, pour le plaisir d’abord, mais également pour faire passer quelque-chose qui ne soit pas contraint, une légèreté qui nous ravit.

Le travail de mise en scène que nous poursuivons depuis 2 ans avec François Pognon nous est désormais indispensable : il nous accompagne avec sobriété et rigueur dans la mise en place de spectacles.

 

Enfin, nous avons pensé que la lecture de textes se reportant à cet univers si particulier pouvait apporter encore plus de fantaisie et provoquer des ruptures de rythmes, aptes à tenir le spectateur en alerte… Nous avons entamé cette année avec Claudine Lambert de la compagnie des Passeurs de Mots un partenariat très riche que nous ne sommes pas prêts de laisser échapper !

 

Voilà les recettes d’une aventure qui continue…

 

Sylvie Fusil

Pour le groupe vocal « One Two Two »

 

 

« One Two Two » :

Christine Leclerc, soprano

Sylvie Fusil, alto

Pascal Corroyer, ténor

Guy Foulquié, baryton

Vincent Leroy, basse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article

commentaires

But what was this damned One Two Two

la valise du 122Magnifique expérience musicale, le One Two Two s'est commis de 2006 à 2012 et au fil de ces années nous avons vécu de trés beaux et forts moments de musique et de rencontre. Mais voilà les choses s'arrêtent un jour et nous avons décidé d'arrêter l'aventure.

Ce blog va continuer cependant et au fil des mois permettra de retrouver une actualité dans le domaine de la musique vocale et de garder la trace de nos prestations.

Merci à tous ceux qui sont venus à notre rencontre dans des concerts, aiguillonnés par la curiosité. La découverte du répertoire Barbershop n'a pas été la moindre de nos motivations;

Merci à ceux qui nous ont accompagnés dans nos répétitions, et nos spectacles, Fred, François, Claudine, les Grains d'sel, Serge et pardon à ceux que j'oublie.

Good night, good night, good night...dear good night

+ABC Bookshop

The Cellar @ ABC

Des cours d'anglais pas comme les autres

Le One Two Two  y chantait en décembre

avec  -enfin- des explications sur nos barbershop songs

POLYFOLLIA 2010

polyfollia-2010.jpgLe One Two Two a participé à Polyfollia 2010