Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 12:24

La folle journée de Nantes découvre le barbershop. Ils font venir cette année les champions du monde 2009, Crossroads Quartet

 

 

(intéressante version de Sweet Adeline. Patience cela commence à la moitié de la vidéo)

 

 

 

Si le One Two Two n'existe plus, signalons que le Barbershop Quartet continue à se produire en France, quasiment seuls à propager ces harmonies a capella dans l'hexagone; Alors faire venir des américains, c'est assurément une trés bonne idée.

A Polyfollia 2010, les chamPions du monde 2006, REALTIME, étaient venus concerter et animer une masterclass; On en redemande.

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 00:03

old time or gold time?

Norman Rockwell, 1950

Repost 0
Published by Guy Foulquié - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 07:40

 

concert-sarrant-3.jpg librairie-sarrant-1.jpg

La librairie Tartinerie de Sarrant dans le Gers est un endroit magique, perdu au fond du Gers (mais pas si perdu que ça quand même entre Toulouse et Auch). Au coeur d'un vrai village médiéval, bâti en cerle autour de l'église, la librairie est riche de livres rares, régionaux, militants, spécialisés et d'une belle collection de romans rares.

Et puis beaucoup d'animations dont en 2010 la venue du One Two Two pour chanter et des Grains d'Sel pour lire des extraits romans américains, tout ça au soir tombant devant un public surpris et chaleureux.Trés beau souvenir.

http://www.lires.org/

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 08:53

Jackson est une chanson écrite par Jerry Leiber et Billy Edd Wheeler. Elle a été chanté par le duo formé de Johnny Cash et June Carter Cash. (Wikipedia).

We got married in a fever, hotter than a pepper sprout,

mais de quel Jackson s'agit il? Il y en a des tas aux états

peu importe, grand moment de bonheur avec le couple Cash & Carter

 


 
Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 21:25

si c'est possible, ils l'ont fait, j'adore...tchic a boom tchic

 


et notez le, les One Two Two bientôt à Polyfollia

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:27

Pourquoi “One Two Two”? Parce-que... ça fait 5 ! Les 5 qui « swinguent » !...

 

Et pourquoi donc des « barbershop songs » ?...

 

Nous chantions ensemble depuis quelques années dans un ensemble vocal, essentiellement de la musique ancienne et baroque.

Lors d’une soirée post-concert avec des amis choristes hollandais, 4 chanteurs ont entonné quelques morceaux de ce genre musical et nous sommes tombés sous le charme : des harmonies finement découpées, des mélodies mélancoliques ou souriantes, mielleuses ou guillerettes… C’était comme une gourmandise sucrée ! De joliettes chansons d’amour, toujours, du délice au tracas.

 

C’étaient des « barbershop songs », c’est-à-dire, comme son nom l’indique, des chansons entonnées chez les barbiers, quand les hommes se rencontraient au détour d’un rasage ou d’une coupe de cheveux. Aux USA au début du xxème siècle, on se rendait très souvent chez le barbier qui était un lieu de convivialité : le répertoire était constitué de chansons traditionnelles que les hommes avaient plaisir à interpréter et à harmoniser.

 

Dès les années 1930, des arrangements ont été composés pour des quartets.

Ces petits groupes vocaux sont trés fréquents, surtout aux USA et au Canada où de nombreux concours ont lieu de nos jours.

 

La précision musicale et l’univers créé par ces mélodies nous ont particulièrement intéressés.

Nous nous y sommes attelés : la justesse ne pouvait pas être approximative, les accords ne donnant leur saveur que dans une écoute et une exactitude les plus grandes possibles.

 

De plus, nous avons eu vite envie d’allier le geste à la parole, pour le plaisir d’abord, mais également pour faire passer quelque-chose qui ne soit pas contraint, une légèreté qui nous ravit.

Le travail de mise en scène que nous poursuivons depuis 2 ans avec François Pognon nous est désormais indispensable : il nous accompagne avec sobriété et rigueur dans la mise en place de spectacles.

 

Enfin, nous avons pensé que la lecture de textes se reportant à cet univers si particulier pouvait apporter encore plus de fantaisie et provoquer des ruptures de rythmes, aptes à tenir le spectateur en alerte… Nous avons entamé cette année avec Claudine Lambert de la compagnie des Passeurs de Mots un partenariat très riche que nous ne sommes pas prêts de laisser échapper !

 

Voilà les recettes d’une aventure qui continue…

 

Sylvie Fusil

Pour le groupe vocal « One Two Two »

 

 

« One Two Two » :

Christine Leclerc, soprano

Sylvie Fusil, alto

Pascal Corroyer, ténor

Guy Foulquié, baryton

Vincent Leroy, basse

 

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 09:36

qui a dit que la musique chorale c'était plan plan, ampoulé, triste et ennuyeux?

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 08:39

Irene-Bordoni-Paris.jpgOn l' a complètement oubliée, mais une autre française a enthousiasmé les américains pendant les "roaring twenties", les années folles. Irène Bordoni a chanté dans une des premières comédies musicales de Gershwin, "The french Doll".

 

En 1928, Cole Porter compose une suite musicale nommée PARIS, dans laquelle on découvre son premier grand succès, "Let's do it, let's fall in love". La petite française piquante et coquine peut se permettre de recommander de le faire, comme les abeilles, comme les japonais, comme les mouches bien élevées, comme tout le monde en somme.

(voir article précédent)

 

Autre grand succès pour Irène en 1932, la création de "Just a gigolo", qui apparait comme une insertion dans le dessin animé de Max Fleischer, "Betty Boop". Dans la vidéo ci-dessous, Irène Bordoni chante d'abord en français, puis le dessin animé démarre et Betty Boop, sur la scène d'un théâtre introduit "the great artist"...

Ce qu'il y a de charmant à écouter Irène Bordoni, c'est qu'on comprend trés bien son anglais. La preuve dans ce film improbable, "La Du Barry le faisait trés bien" :

Grand respect du One Two Two pour cette précurseuse dans l'interprétation des chansons américaines,

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 22:44

Dans le dernier film de Woody Allen, ce que j'ai aimé c'est Cole Porter jouant Let"s do it, let's fall in love, comme si c'était vraiment lui qui pianotait à Paris en 1928.

 

Cette chanson comporte un texte fondamental

Birds do it, bees do it
Even educated fleas do it
Let's do it, let's fall in love...

et l'énumération dure comme ça toute la chanson. D'ailleurs, rien n'empêche de changer les items qui le font!

 

Elle a été reprise dans de nombreux autres films avant WA, en voici 3 extraits :

 

en premier lieu Can Can, la version filmée de la comédie musicale d'origine de Cole Porter, portée en 1960 par Franck SInatra et Shirlery MacLain, smart and...kitch

 

il y a la version trash deTank girl en 1995


mais celle que je préfère c'est la voix d'Alanis Morissette dans De-Lovely, en 2004.


Bon, alors n'y a plus qu'à trouver les partitions harmonisées à 4 ou 5 voix!

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 08:01

Leçon de Barbershop par l'ensemble Realtime ce dimanche 31 octobre à Saint Lô pendant le festival Polyfollia. Nous n'allions pas manquer ça!

La salle était bondée et les explicatins sur les origines et le style Barbershop ont été nécessaires et parfaitement portées par les champions du monde 2005.http://www.realtimequartet.com/

Chanson mièvre, accords serrés, écart des tonalités trés réduit et initiation au "tag" (cet accord final en mouvement, inclassable entre miaulement, dissonance, résolution jubilatoire). Tout y était pour donner envie d'augmenter l'audience du Barbershop style en France. Comptez sur les One Two Two, on va continuer!

POLYFOLLIA-2010-REALTIME-1.jpgPOLYFOLLIA-2010-REALTIME-3.jpg

POLYFOLLIA 2010 ONE TWO TWO ET REALTIMErealtime et one two two

Repost 0
Published by OneTwoTwo - dans Echoppe du barbier
commenter cet article

But what was this damned One Two Two

la valise du 122Magnifique expérience musicale, le One Two Two s'est commis de 2006 à 2012 et au fil de ces années nous avons vécu de trés beaux et forts moments de musique et de rencontre. Mais voilà les choses s'arrêtent un jour et nous avons décidé d'arrêter l'aventure.

Ce blog va continuer cependant et au fil des mois permettra de retrouver une actualité dans le domaine de la musique vocale et de garder la trace de nos prestations.

Merci à tous ceux qui sont venus à notre rencontre dans des concerts, aiguillonnés par la curiosité. La découverte du répertoire Barbershop n'a pas été la moindre de nos motivations;

Merci à ceux qui nous ont accompagnés dans nos répétitions, et nos spectacles, Fred, François, Claudine, les Grains d'sel, Serge et pardon à ceux que j'oublie.

Good night, good night, good night...dear good night

+ABC Bookshop

The Cellar @ ABC

Des cours d'anglais pas comme les autres

Le One Two Two  y chantait en décembre

avec  -enfin- des explications sur nos barbershop songs

POLYFOLLIA 2010

polyfollia-2010.jpgLe One Two Two a participé à Polyfollia 2010